Soke Masaaki HATSUMI

初見良昭 

Masaaki HATSUMI est né le 2 décembre 1931 au Japon. Il vit et enseigne à Noda, dans la préfecture de Chiba (au nord-est de Tokyo).

Il commence l'apprentissage des arts-martiaux dès l'enfance en se spécialisant notamment dans le Judo qu'il enseigna dans une base militaire américaine de Tachikawa. Cette expérience l'amena à se questionner sur sa pratique :

 

C'est pour cette raison qu'il partit en recherche de professeur qui pourrait lui enseigner les arts martiaux anciens : les kobudô. A la fin de ses études de théâtre, il reçoit l'enseignement de Ueno Takashi qui lui enseigne quelques écoles de Ninjutsu (Gokushin ryû, Takagi Yoshin Ryû, Kukishinden ryû, etc.).

Puis en 1957, Hatsumi rencontre Takamatsu Toshitsugu, connu sous le nom de "Tigre de Mongolie", qui accepte de le prendre comme élève. C'est en 1972 que Takamatsu-sensei désigne Hatsumi comme son seul héritier en lui transmettant "Tout l'art des 9 écoles". Cette même année, Hatsumi crée le Bujinkan. Aujourd'hui encore, il continue d'enseigner les arts martiaux dans son dojo de Noda auprès de pratiquants venant de toute la planète.

« Je me suis aperçu que des champions japonais reconnus se faisaient battre les uns après les autres par des Américains amateurs. Les arts martiaux que j’avais appris n’étaient d’aucune valeur contre des Occidentaux de grande taille qui se battaient en force. »

Hatsumi-Masaaki-1024x753.jpg
Hatsumi-Masaaki- 3.jpg

Takamatsu Toshisugu

高松寿嗣

Takamatsu 1.jpg

Toshitsugu Takamatsu est considéré est comme le dernier vrai Ninja au Japon.

Né le 10 mars 1889 (la 23e année de l'ère Meiji) à Akashi, province de Hyogo, Japon et mort le 2 avril 1972, il a enseigné et formé de nombreux grands maîtres dont Masaaki Hatsumi.

Il est descendant de la famille de Toda et héritié naturel de l'école Togakure ryû Ninpô.

A l'âge de 9 ans, considéré comme chétif, son père l'envoya chez son oncle Toda ShinRyūken Masamitsu afin d'apprendre les arts martiaux. Il y étudiera notamment les écoles Shinden Fudo Ryû, Koto Ryû et le Togakure Ryû.

Très rapidement il montra certaines dispositions, et à l'âge de 17 ans, Takamatsu commence a être reconnu pour sa pratique martiale.

A l'âge de 21 ans, après la mort de son oncle qui lui légua les écoles de ninjutsu, il part en Chine afin de peaufiner son art. Il participa à de très nombreux combat dont certains fut mortels. Il a aussi été le garde du corps du dernier empereur de chine : Puyi.

C'est à cette période qu'il obtenu son surnom : Tora no Moko (le Tigre de Mongolie).

En 1919, il rentre au japon et devient prêtre bouddhiste Tendai et ouvre un dojo, qu'il bâtisa "Sakushin" (cultiver l'esprit), dans la région de Nara pour enseigner sa pratique. 

En 1921, il fut autorisé à copier les parchemins de la famille Kuki. Au cours de la Seconde Guerre mondiale (1945) les parchemins originaux ont été détruits et perdus. En 1949, il a présenté ces nouveaux rouleaux à la famille Kuki qu'il avait réécrit en se basant sur ses copies et sa mémoire.

Un an après avoir transmis son héritage culturel à Hatsumi Masaaki, Takamatsu Toshisugu mourut à l'âge de 81 ans le 2 avril 1972 et a été inhumé au cimetière de Kumedra dans Nara.

Takamatsu 2.jpg